Candidatures aux cycles longs et courts de formation dans les écoles de l’administration française : rappel sur les modalités de sélection.

Chaque année, les écoles de l’administration publique française (ENA, ENFIP, END…) ouvrent leur recrutement aux candidats étrangers. Premier échelon du recrutement, l’Ambassade de France en Union propose des entretiens de présélection pour des personnes ayant fait acte de candidature. L’expérience montre que bien souvent, les candidats sont mal renseignés sur les écoles qu’ils veulent intégrer, et que leur niveau de préparation reste bien en-deçà du niveau demandé pour intégrer ces écoles de prestige. Voici ci-après une mise à jour essentielle pour les futurs candidats.

Modification : la date limite de la phase d’inscriptions en ligne sur le site de l’ENA est décalée du 10 novembre au 20 novembre 2016.

Les principales dates de la procédure sont donc désormais les suivantes :
- Phase d’inscription en ligne des candidats : 20 septembre – 20 novembre 2016
- Phase de pré-sélection par les ambassades : du 20 au 30 novembre 2016
- Phase de tests écrits : du 14 au 21 décembre 2016

PNG

PDF - 466.3 ko
Note à l’attention des candidats : éclairage sur les modalités de sélection.
Modification : la date limite de la phase d’inscriptions en ligne sur le site de l’ENA est décalée du 10 novembre au 20 novembre 2016.

Les principales dates de la procédure sont donc désormais les suivantes :
- Phase d’inscription en ligne des candidats : 20 septembre – 20 novembre 2016
- Phase de pré-sélection par les ambassades : du 20 au 30 novembre 2016
- Phase de tests écrits : du 14 au 21 décembre 2016

Des écoles d’excellence… pour un niveau d’excellence

L’Ambassade de France, via son Service de Coopération, est chaque année en charge de l’organisation des phases de présélection des candidats souhaitant s’orienter vers un cycle d’excellence dans l’une des écoles de l’administration publique française. Cycles longs de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA) ou des Instituts Régionaux de l’Administration (IRA), Ecole Nationale des Douanes (END) ou Ecole Nationale des Finances Publiques (ENFIP), ou encore cycles courts de l’ENA : les possibilités sont nombreuses. Mais postuler à une école de prestige comme l’ENA ne doit pas se faire sur un « coup de tête ». Une bonne préparation est essentielle : les candidats dont le niveau sera jugé suffisamment sérieux par l’Ambassade passeront ensuite devant deux jurys et devront se pencher sur des textes écrits, avant de pouvoir partir suivre les enseignements des écoles de l’administration française.
Dossiers incomplets, retards de transmission des candidatures, mauvaise préparation aux entretiens de présélection, connaissances insuffisantes des thématiques retenues, faible niveau de culture générale… et inadéquation du projet professionnel et des études envisagées : le candidat s’expose à de multiples paramètres qui pourront fausser ses espoirs si sa candidature ne présente pas ces éléments de succès.

Prérequis obligatoires

Afin d’éviter toute confusion, et pour que les candidats ne se méprennent pas sur le niveau d’exigence demandé pour la constitution de leur dossier et leur préparation à la sélection, l’Ambassade de France souhaite rappeler les conditions suivantes :

-  Les formations proposées s’adressent en priorité aux cadres supérieurs de l’administration. Un candidat doit pouvoir justifier d’un diplôme de MASTER 1 ou équivalent (l’équivalence doit être prouvée).

-  Il est demandé à chaque candidat à un cycle long de justifier a minima d’un niveau B1 en français, écrit comme oral. L’aisance oratoire et rédactionnelle est une condition sine qua none du succès du candidat aux épreuves de sélection.

-  La préparation aux concours est PRIMORDIALE. Les candidats doivent garder en tête que les formations qu’ils souhaitent intégrer relèvent du niveau d’excellence, autant pour les formations courtes que pour les formations longues. Les brochures proposées en téléchargement fournissent une bibliographie indicative, permettant aux candidats de préparer au mieux leur candidature. Lors de la présélection, le jury en charge des entretiens de sélection des candidats jugeront ceux-ci à l’aune des critères suivants :

o Excellent niveau de français, à l’écrit comme à l’oral
o Capacité à justifier du choix de formation en l’intégrant dans un projet professionnel personnel
o Capacité à défendre sa candidature en développant clairement autour des responsabilités professionnelles exercées
o Très bonne connaissance du fonctionnement des institutions concernées, des éléments fondamentaux de politique française et européenne, de leurs administrations, de la vie politique française et européenne en général : des questions de culture générale sur l’histoire des institutions et sur les grands chantiers politiques du moment seront posées lors de l’entretien.

Aucun dossier incomplet ne sera traité par le Service de Coopération. Les fiches de candidatures devront être remplies avec le plus grand soin. Les dossiers de candidature doivent ensuite être impérativement transmis au Service de Coopération de l’Ambassade par les administrations de tutelle des candidats (Ministère, Direction générale, SG), aux dates limites figurant dans les brochures. AUCUN RETARD NE SERA DESORMAIS ADMIS.

L’Ambassade rappelle enfin que son Service de Coopération est en charge de la première phase de présélection : les candidats doivent garder à l’esprit que 2 autres phases (épreuves écrites ET second oral par un jury des écoles concernées) les attendent suite à l’examen de leur dossier par le Service de Coopération.

Une dernière précision utile : nous avons constaté une méconnaissance du paysage universitaire français chez la plupart de nos candidats. Or, il est essentiel de garder en tête que de nombreuses formations spécialisées sont disponibles dans les universités françaises, au niveau master et d’un niveau d’exigence moindre que pour les écoles de prestige telles que l’ENA. Campus France, opérateur de mobilité étudiante aux Comores, peut vous aider à vous orienter et à construire votre projet d’études. Renseignez-vous sur la page [1]

Les liens ci-après proposent aux personnes intéressées une revue en détails des modalités de candidature aux écoles de l’administration française.

Les Cycles internationaux longs de l’Ecole Nationale d’Administration (ENA)  : [2]
Les Cycles Internationaux Longs de l’ENA (CIL) : [3]
Les Cycles Internationaux de Perfectionnement de l’ENA (CIP) : [4]
Les Cycles Internationaux des IRA (CiIRA) : [5]
Les Cycles Internationaux Spécialisés d’Administration Publique de l’ENA (CISAP, cycles courts) : [6]

En plus des cycles internationaux « généralistes », l’ENA offre également des formations courtes spécialisées sur un certain nombre de thèmes.
Les cycles sont réservés à des fonctionnaires, cadres de grands services publics, d’entreprises publiques ou assimilés, justifiant de trois ans d’ancienneté au moins, et qui sont présentés par leur gouvernement, titulaires d’une maîtrise ou d’un diplôme équivalent attestant quatre années d’enseignement supérieur au moins, ou dans certains cas, en charge de responsabilités qui démontrent une capacité équivalente.
Bibliographie indicative de l’ENA : voir les pages [7]

Liste de sites spécialisés des diverses institutions françaises : [8]

PDF - 324.7 ko
Ouverture des cycles internationaux de l’ENA et de l’IRA

Dernière modification : 21/10/2016

Haut de page