Deux gendarmes français clôturent une formation à la Gendarmerie de Moroni

JPEG - 328.2 ko
Les gendarmes formés se sont chacun vus remettre un diplôme lors de la cérémonie.
© Service de Presse de l'Ambassade de France aux Comores

Jeudi 9 juin en milieu de matinée, l’adjudant-chef Laurent Champion et le maréchal des logis-chef Christophe Gardin ont clôturé deux semaines de formation à la Gendarmerie Nationale des Comores, à Moroni. Etaient notamment présents le colonel Didier Thioux, attaché de sécurité à l’Ambassade de France, et le commandant de la gendarmerie nationale des Comores, le lieutenant-colonel Mohamed Yahaia.

Les deux gendarmes français ont remis jeudi 9 juin une trentaine de diplômes aux gendarmes comoriens ayant bénéficié des deux formations. La première formation concerne le domaine des techniques d’enquêtes judiciaires et a été réalisée au profit de gradés et gendarmes des unités territoriales et des unités de recherches de la gendarmerie des Comores. La deuxième, le domaine des techniques de maintenance des motocyclettes au profit de personnels de la brigade routière et des spécialistes en mécanique de la gendarmerie qui en sont équipés.

Selon le commandant de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Mohamed Yahaia, « la France n’a jamais cessé de coopérer avec la gendarmerie comorienne depuis l’indépendance ». Il a également tenu à remercier le colonel Thioux et l’Ambassade de France pour le « soutien dont bénéficient dans leur travail les gendarmes comoriens ».

JPEG - 229.5 ko
Le commandant lieutenant-colonel Mohamed Yahaia lors de son discours.
© Service de Presse de l'Ambassade de France aux Comores

Enfin, le colonel Thioux a remis à l’issue de la cérémonie 25 téléphones portables au profit du PIGN (Peloton d’Intervention de la Gendarmerie Nationale). Si les deux actions de formation ont été rendues possibles grâce à l’appui du commandement de la gendarmerie de la Réunion, le don des téléphones portables relève quant à lui d’une décision du commandement de la gendarmerie de Mayotte. La dimension régionale montre une fois encore toute son importance à travers ces projets de coopération de sécurité intérieure.

Dernière modification : 10/06/2016

Haut de page