Le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade inaugure une usine de transformation du manioc

JPEG

Le Service de Coopération de l’Ambassade de France en Union des Comores a inauguré à Ntsaoueni ce jeudi 17 mars une usine de transformation du manioc en farine tapioca et gari. L’objectif est de valoriser les produits locaux et améliorer la sécurité alimentaire des habitants de la région.

L’inauguration de l’usine de transformation du manioc de Ntsaoueni, financée notamment par le Programme Franco-Comorien de Codéveloppement (PFCC) à hauteur de 45 000€ (soit 22 000 000KMF, 70% du budget global), vise à doter la population de la région de Mboudé des aliments susceptibles de leur assurer une sécurité alimentaire. L’objectif était également de créer des emplois pour les femmes et pour les jeunes qui seront recrutés pour vendre les produits de l’usine. Ce projet est porté par l’Association féminine Mawatwaniya et l’association de la diaspora des Femmes pour le Développement de Ntsaouéni.

JPEG

Une convention de Partenariat a été signée entre la Caritas Comores et l’Association féminine Watwaniya. La Caritas fait face à plusieurs problèmes comme la lutte contre la malnutrition chez les enfants de 0 à 5 ans. Pour remédier à ce fléau de santé publique, Caritas Comores implique la communauté et cherche à faire davantage avec les associations qui interviennent dans le champ de la sécurité alimentaire ou l’amélioration de la production alimentaire.

JPEG

Ce projet a été soutenu par les techniciens du Commissariat à la Production, de l’INRAPE et du Ministère de la Production qui se sont rendus sur place à plusieurs reprises pour une mise aux normes et des conseils. Ce projet a également été largement appuyé par l’Union Européenne qui a financé la construction de bâtiment.

Dernière modification : 21/03/2016

Haut de page