Nouvelle année 2016 : Voeux de Monsieur l’Ambassadeur de France

Chers compatriotes, chers collègues, chers amis,

Les voeux que je forme pour vous et vos familles en ce début d’année ont une résonnance particulière. L’année 2015 s’est terminée comme elle a commencé, dans le sang des victimes du terrorisme islamiste. Paris est redevenu au soir du 13 novembre capitale de la douleur et dès le lendemain capitale de la résistance à l’obscurantisme.

Le gouvernement comorien a fait part à notre pays blessé de sa compassion et de sa solidarité. De nombreux témoignages d’amitié sont parvenus à l’ambassade de France, soulignant ainsi les liens forts qui unissent nos deux nations.

L’année 2016 qui commence verra poindre de multiples enjeux :

-  Sur le plan international, l’union des peuples du monde entier sera indispensable pour faire taire la bête immonde ;
-  Concernant la politique comorienne, 2016 est une année électorale et la communauté internationale ne peut que se féliciter du bon déroulement du processus électoral qui aboutira fin mai à la prise de fonction d’un nouveau président de la république. La France et l’Union européenne sont disponibles pour garantir la transparence et la bonne tenue de ces élections.

Comme l’an dernier, l’ambassade de France en coopération étroite avec l’UE continuera à porter des projets vitaux pour le développement des Comores. Je voudrais féliciter les agents de l’ambassade, de l’AFD, de l’école française, de l’Alliance française, de CampusFrance qui, jour après jour, travaillent inlassablement au rayonnement de la France dans ce pays en apportant ce que notre pays a de meilleur pour le plus grand profit des Comoriennes et des Comoriens. J’y associe nos collègues du bureau de l’UE et les responsables des entreprises françaises. La récente inspection du Poste a souligné votre grand professionnalisme et la bonne tenue de cette ambassade et je mesure l’honneur qui m’est fait de représenter la France ici et d’animer des équipes d’une si grande qualité.

Je vous demande de poursuivre vos efforts, de faire preuve de pédagogie, de conviction et de finesse sans oublier l’audace dans ce noble travail de coopération qui constitue notre feuille de route pour le développement des Comores. Je remercie celles et ceux d’entre vous qui se sont mobilisés pour que la COP21 aboutisse à ce succès remarquable de décembre à Paris.

Avant de laisser la place à la convivialité, je réitère pour toutes et tous mes souhaits de belle et de bonne année 2016. En ces temps troublés, pouvons-nous espérer comme le disait si bien Aragon des lendemains, couleur d’orange, d’épaule nue où les gens s’aimeront. C’est tout ce que je vous souhaite du fond du cœur.

Dernière modification : 03/03/2016

Haut de page