Programme Franco-Japonais de Développement Durable aux Comores : le Japon mis à l’honneur par la Mairie de Moroni

Le vendredi 10 mars avait lieu une cérémonie de lancement d’un projet financé par l’Ambassade du Japon à Madagascar dans le cadre du Programme Franco-Japonais. L’Association Deux Mains et la Mairie de Moroni se sont engagées à mettre en œuvre un tout nouveau système de dépôt volontaire, de collecte et de valorisation des déchets recyclables de la ville de Moroni.

L’Ambassade de France en Union des Comores présente ses chaleureuses félicitations aux équipes de l’Ambassade du Japon à Madagascar, et tout particulièrement à son excellence M. l’Ambassadeur du Japon Ichiro OGASAWARA, pour leur engagement aux côtés de la société civile comorienne et de la capitale des Comores.

Les coopérations japonaise et française, à l’issue d’une rencontre en 2015, s’étaient engagées à créer une initiative visant à financer des projets dans le secteur de l’environnement. Leur engagement conjoint affichait comme objectif de renforcer les actions entreprises dans le cadre de la Conférence des Parties de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques – communément appelée « COP 21 », qui avait lieu à Paris fin 2015.

Ce programme, appelé « Programme franco-japonais de Développement durable », reflète l’engagement des gouvernements comorien, japonais et français à faire évoluer positivement la lutte engagée pour la gestion de notre environnement. Aujourd’hui, les engagements se concrétisent.

Le projet lancé ce vendredi veut ainsi renforcer la Mairie de Moroni et compléter la détermination de ses équipes pour que bientôt, Moroni fasse figure d’exemple dans les domaines de la gestion et du retraitement des déchets. Le Ministre de l’Intérieur, Mohamed Daoudou, et le Maire sont longuement revenus sur l’importance de la mobilisation citoyenne et de la pérennisation d’un tel centre pour qu’à terme, Moroni prenne les atours d’une ville-modèle pour les Comores.

JPEG - 222.8 ko
Le Maire de Moroni, M. Moustoipha Chamsouddine, Les représentantes de la Coopération française et de la Coopération européenne, Mmes Laurence Arnoux et Marie-Ange Bonnescuelle, et les membres de l’Association Deux Mains ont rendu un hommage appuyé à la Coopération japonaise, bailleur du projet

La France avait déjà, dans le cadre de ce programme, choisi d’appuyer la Mairie de Fomboni (Mohéli), financée à hauteur de 24,5 MKMF (soit près de 50 KEUR) pour contribuer à la structuration de son système de collecte et de traitement des déchets ménagers avec l’appui technique de l’Association Deux Mains. L’ONG Dahari avait quant à elle obtenu une subvention du même montant, pour la mise en place « d’un modèle de gestion forestière communautaire pour les Comores » autour de la forêt de Moya à Anjouan.

La coopération française invite l’ensemble des partenaires à s’associer pour œuvrer au fameux « agenda des solutions » que l’accord de Paris sur le climat souhaite voir émerger. La préservation de notre environnement n’est pas l’apanage de quelques-uns ; il s’agit d’un combat moderne, puissant, porteur des espoirs de tous et auquel chacun doit s’identifier. Appuyer ces initiatives citoyennes, les mettre en valeur, donner voix aux personnes et aux organisations, qu’elles soient publiques ou privées, permettra un élan collectif pour la sauvegarde de l’environnement.

Les Comores sont et resteront un pays dans lequel notre coopération, qu’elle soit française ou japonaise, se veut un exemple d’écoute et de concertation avec la participation de l’ensemble des acteurs citoyens pour relever ensemble nos défis communs.

Dernière modification : 15/03/2017

Haut de page